Archives par mot-clé : collaboration

Digital Humanities et bibliothèques: vers un soutien mutuel?

Compte rendu de l’article Vandegrif, Micah, Warner, Stewart Evolving in common , Creating mutually supportive relationship between libraries and the Digital Humanities, Library Faculty PublicationsUniversity Libraries, The Florida State University, 2013, 10p

« Libraries and the humanities have always had a great deal in common […] They help us to remember the past, understand the present and build the future. »

« You decide your own level of involvement » (Nowviskie’s reference to Fight Club)

L’avancée technologique, et les critiques extérieures qui l’accompagnent, remettent en cause les valeurs dites « traditionnelles » des bibliothèques. En effet, « la mort » des humanités classiques, et avec elle l’idée d’une obsolescence des bibliothèques est souvent évoquée. Pourtant, les conséquences de l’appropriation des outils numériques par les humanistes numériques sont indéniables, tant dans le milieu recherche et que dans l’enseignement. Les humanités digitales désignent une discipline qui se trouve au croisement de tous les domaines de la connaissance en prenant en considération du numérique.  L’engagement des humanités classiques à travers cette évolution est de plus en plus visible. Les rôles et les responsabilités des professionnels des bibliothèques s’intensifient donc pour inclure plusieurs objectifs :  formation, recherche, mais également intégration de nouveaux outils et modèles de services. Le monde de la recherche soutient l’idée d’un large accès a la connaissance, qui prendrait en compte les bénéfices de chacun :  pour le public, les bibliothèques, mais aussi le savoir collectif lui-même. L’objectif des humanités digitales, selon Lisa Spiro, est de privilégier un accès à l’information culturelle, d’entreprendre des manipulations de données, de transformer le domaine de la communication, de mettre en place des formations et des apprentissages, et de provoquer un impact concret sur le public. C’est d’ailleurs en cela qu’humanités digitales et bibliothèques se complètent et se ressemblent, alliance d’ailleurs renforcée par la mise en oeuvre les projets d’archives ouvertes, qui permettent de créer des partenariats entre bibliothèques et universités.

L’intégration des technologies numériques en bibliothèque  incite différentes infrastructures à travailler en étroite collaboration avec elles. Selon K. Fitzpatrick, ne pas rendre le résultat du travail commun entre bibliothèques et humanités digitales accessible au public s’avérerait fatal pour les bibliothèques car cela engendrerait son indifférence. Humanités numériques et bibliothèques peuvent agir ense